Le 26 mars 2009, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés  (CNIL) a rendu public un rapport sur la publicité ciblée, personnalisée, contextuelle, comportementale, directe ou comme il vous plaira de l’appeler.

 

En gros, lorsque votre statut sur Facebook est ‘Single’/’Célibataire’, vous voyez sur la droite de votre écran des publicités pour les Meetic et autres sites de rencontres. Bien évidement, vous vous en doutez, ce n’est pas une coïncidence et tous les utilisateurs n’ont pas la même publicité. Celle si est ciblée selon votre profil. Données fournies, adresses IP, mots clés saisis, sites visités, sont autant d’informations utilisées par les annonceurs pour structurer leurs bases de données et vous fournir une publicité personnalisée.

 

La CNIL fait le point sur le thème, les risques d’atteintes à la vie privée et les parades possibles. Elle met le doigt sur les risques de marchandisation des bases de données et le fait que le profilage soit souvent fait à l’insu de l’internaute. La CNIL souhaite que l’on  puisse librement ‘récupérer’ les données que l’on transfert vers les Google et autres Facebook et qui les commercialisent ensuite.

Cette utilisation est souvent décriée, mais d’un autre coté la gratuité de ces sites est notamment conditionnée aux revenus générés par la pub. C’est un modèle économique répandu sur le Web. C’est une sorte de troc, nous laissons nos données personnelles à une société qui nous rend en contrepartie un service gratuit. Et le deal n’est pas forcément déséquilibré, il semble que les sites ‘gratuits’ ne soient pas toujours des modèles de rentabilité.

 

La CNIL rappelle que pour la France :

 

- Les systèmes de publicité ciblée sur Internet sont soumis aux règles de protection des données dans la mesure où ils traitent des données à caractère personnel

 

- l’analyse des comportements sur Internet n’est possible que si l’internaute en a été dument informé et s’il peut s’y opposer de manière simple et rapide ; la CNIL encourage le développement d’outils techniques qui permettent aux personnes de s’affranchir de ce profilage commercial ;

 

- l’adoption de codes de bonnes pratiques par les professionnels et à terme la labellisation doivent être encouragées ;

 

Pour l’occasion, je vous invite à replonger dans la catégorie Données personnelles et Vie Privée du BLIC. Egalement à consulter d’urgence le site de la CNIL.

Tag(s) : #Net