Nous en avons déjà parlé à plusieurs reprises dans le BLIC, le projet de loi issu du rapport Olivennes dit loi ‘Création et Internet’ est de retour.

 

Après la présentation du projet de loi le 18 juin 2008 en Conseil des Ministres par Christine Albanel, Ministre de la Culture et de la Communication, c’est au Parlement que le projet doit être présenté, et toujours selon la Ministre, dans l’urgence. Cette ‘urgence’ est-elle motivée par la progression de la précarité des artistes et de la création ou par les contradictions évidentes entre ce projet de loi et l’esprit du Parlement Européen qui tend à limiter les sanctions contre les internautes au nom d’un droit ‘fondamental’ à la connexion ? Par ailleurs la démocratisation de la Vidéo à la demande et autres Deezer pour l’écoute gratuite et légale de musique en ligne ne limite-t-elle pas l’intérêt de ce texte qui risque d’entrer en application après la bataille ?

 

Toujours est-il que le malaise semble bien réel et certains musiciens ont décidés de s’unir pour être mieux entendus, des pouvoirs publics, mais surtout et c’est plus surprenant, des Majors.

Leur organisation, le FAC (Featured artists’ coalition) doit les représenter dans le contexte de fort développement de la diffusion de musique sur Internet, et plus globalement face à tous les nouveaux moyens d’exploitation de leurs créations. Le FAC compte d’ores et déjà une soixantaine de musiciens ou groupes, en tête Radiaohead, Robbie Williams ou Iron Maiden, mais aussi plus récemment arrivé  dans les bacs Kate Nash, cette dernière aillant d’ailleurs percé par le canal de Myspace, donc de la musique sur Internet.

 

Brian Message (Manager de Radiohead et Kate Nash) commente à propos du lancement du FAC: " Il est temps pour les artistes d’avoir une puissante voix collective pour défendre leurs intérêts. Le paysage numérique évolue rapidement et de nouveaux accords sont conclus en permanence, mais trop souvent sans consulter les gens qui font de la musique ".

Tag(s) : #Net